Crédits immobilier à taux négatifs : y-avez-vous droit ?

Depuis quelques années maintenant, les medias relayent fréquemment que certains pays se financent à des taux négatifs. Ces derniers jours, et pour la première fois,  la France a pu, à son tour, emprunter à 10 ans à un taux négatif !

En Allemagne, bien qu’encore rares, certaines banques ont même commencé à proposer à des particuliers des crédits à taux négatifs.

Oui oui, vous avez bien lu…et sans doute compris… Avec un taux négatif, vous remboursez moins que vous avez empruntez. Ca vous paraît incroyable ?

Comment est-ce possible ?

Sur de plus ou moins courtes périodes les investisseurs (fonds d’investissement, compagnies d’assurance, banques d’affaires…) ont besoin de placer leurs fonds sur des placements sûrs à 100%. Les obligations d’état sont généralement considérées comme des valeurs refuges peu risquées.

Ainsi, certains établissements sont prêts à ne pas gagner d’argent, voire à en perdre, pour placer cet argent de manière sûre. Une analogie que j’aime bien et que j’ai lue dans un article du Monde de Juin 2012 est : “Quand vous placez vos bijoux dans un coffre-fort, vous êtes prêts à payer pour cela”. Cela illustre assez bien ce principe de taux négatifs.

Pourrez-vous bientôt bénéficier des taux négatifs ?

En tant que particulier, pourriez-vous bientôt en bénéficier ? Et bien…c’est là que ça se complique. 😉

A date, en France, les articles 1892 et 1902 du code civil interdisent à une banque de prêter à perte : “l’emprunteur est tenu de rendre les choses prêtées, en même quantité et qualité, et au terme convenu.”

Les seuls cas théoriques possibles (et ils restent peu nombreux) sont ceux des crédits à taux variables. Ils sont le plus souvent indexés sur le taux Euribor qui est négatif depuis quelques années déjà (cf graphe ci-dessous). Seuls les crédits à taux variables dont les banques n’ont pas limités le taux à la baisse sont susceptibles d’être concernés. Dans la pratique, à ce jour, en France, les banques semblent ne pas avoir appliqué cette baisse des taux sous la barre du 0%.

Source : cBanque

Or, les prêts à taux variables constituent, en France, une part infime des prêts concédés : environ 0,2%. Au final, cela représente donc très peu d’emprunteurs susceptibles de pouvoir bénéficier de taux négatifs prochainement.

Conclusion

En France, A ce stade, seuls l’état et les banques commerciales peuvent donc “profiter” de ces taux négatifs. Pour les particuliers, ce n’est pas encore d’actualité. En revanche, ceci devrait inciter les banques à baisser le taux des crédits immobiliers encore un peu plus dans les mois à venir.

Les épargnants, de manière générale, et encore plus ceux massivement investis en obligations d’états (à travers les assurances-vie notamment) ont sans doute un peu de souci à se faire quant au rendement de leurs placements. Peut-être pire encore, tout ça risque de ne pas inciter l’état à faire preuve de sagesse budgétaire…

Si cet article vous a plu, je vous invite à vous inscrire à la newsletter pour être informé des prochains articles publiés.
Je vous conseille également la lecture de l’article “Offre d’achat : un agent immobilier peut il refuser de la transmettre au vendeur ?

En savoir plu sur le contenu de cet article
Crédit taux révisable sur le site de cBanque
– “Le Code civil français n’accepte pas les taux d’intérêt négatifs” sur le site du Figaro


Alex de Discutons-Immo.fr
Alex

Si vous avez apprécié cet article, aidez-moi à faire connaître ce blog. Partagez cet article à tous ceux à qui il pourrait être utile en cliquant sur le bouton “Partager” en bas de cette page.

Merci et à très bientôt. Alex


Restez informé !
Inscrivez-vous à la newsletter en cliquant sur ce lien
ou sur le bouton ci-dessous.
Vous serez immédiatement informé lorsque je publie une nouvelle astuce ou un nouvel article sur ce blog. Rappelez vous, en immobilier, chaque astuce vaut souvent des centaines voire des milliers d’euros 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.