Immobilier : 4 Questions Embarrassantes Que Vous N’avez Jamais Osé Poser

Aidez moi à faire connaître ce blog !

Comme tout le monde, vous vous êtes sans doute parfois posé des questions en immobilier que vous n’avez jamais osé poser. Certaines questions peuvent parfois paraître gênantes et embarrassantes. Cet article est l’occasion de poser de telles questions !

En voici quelques-unes ci-dessous en attendant les vôtres qui, je l’espère, feront l’objet d’un prochain article.

Peut-on demander à un agent immobilier de baisser sa commission ?

Peut-on demander à un agent immobilier de baisser sa commission ?

Les frais d’agence ne sont pas encadrés par la loi. Seul leur affichage est règlementé. Ils doivent être affichés dans les locaux et sur le site de l’agence.

Ainsi, les commissions peuvent varier considérablement d’un agent à un autre. Il est courant que les réseaux pratiquent des taux plus élevés que les mandataires.

Les frais d’agence sont presque toujours négociables. Plus le prix de vente est élevé, plus la commission peut faire l’objet de négociation.

Si vous êtes vendeur, la négociation des frais d’agence doit se faire plutôt au début des discussions; c’est à dire avant la signature du mandat de vente. Au delà de vous permettre de réaliser quelques économies, demander à l’agence si elle peut baisser sa commission peut se révéler, en tant que vendeur, très instructif.

En effet, cela vous permettra de jauger sa capacité à défendre le futur prix de vente de votre propre bien. La réponse de l’agent vous en dira donc long sur sa capacité à négocier en votre nom par la suite.

En tant qu’acquéreur, vous pouvez également tenter de négocier les frais d’agence. Et cela, même si les frais ont été négociés par le vendeur dans le mandat de vente.

Les agences ont généralement une petite marge de manoeuvre pour négocier. S’il est plus fréquent que le vendeur fasse un effort sur son prix de vente, il arrive que certains agents soient prêts à faire également un effort pour conclure une vente.

En zone tendue, attention tout de même si vous tentez une telle négociation. Vous pourriez passer à côté du bien.

Peut-on qualifier une maison de 3 chambres si l’une d’entre elle se trouve dans le garage et est non déclarée ?

Si vous vous posez la question, c’est que vous vous doutez sans doute de la réponse.

Bien que, pour vous, il s’agit d’une maison disposant de 3 chambres, pas sûr que ce soit l’avis d’un potentiel acquéreur.

Par conséquent, mieux vaut être clair dans le descriptif de l’annonce ainsi que pendant la visite.

Cela évitera aux visiteurs de se sentir trompé ce qui risquerait d’aboutir ensuite à une situation peu propice à la conclusion de la vente. Les visites se feront bien plus sereinement si les potentiels acheteurs savent à quoi s’attendre.

Pour rappel, une pièce de vie doit normalement disposer d’une fenêtre.

Enfin, le fait qu’une telle chambre en sous-sol n’est jamais fait l’objet de déclaration aux impôts pourrait également constituer un problème susceptible d’affecter l’évaluation du prix de vente.

👉 👉 👉 Article recommandé : Quelle est la superficie minimum pour une chambre ? 👈 👈 👈

Faut-il révéler qu'un suicide ou un meurtre a été commis dans le logement mis en vente ?

Faut-il révéler qu’un suicide ou un meurtre a été commis dans le logement mis en vente ?

Des faits divers terribles se déroulent chaque jour partout dans le monde.

Lorsque cela s’est produit dans une habitation qu’on envisage d’acquérir, cela peut être traumatisant. Encore plus s’il s’agit d’une mort brutale.

Aussi triste et dramatique que soit un tel évènement, rien ne vous oblige à raconter ce passage de l’histoire du bien mis en vente. Seuls les éléments importants relatifs au logement et pouvant affecter son usage ou sa valeur doivent impérativement être révélés par le vendeur.

Qui plus est, si vous n’êtes pas le premier propriétaire des lieux, peut-être ignorez-vous l’existence de tels décès par le passé.

Devez-vous révéler que vous avez des voisins difficiles ou bruyants ?

Les problèmes de voisinage peuvent constituer une vraie plaie. Ils sont susceptibles de freiner fortement la vente d’un bien immobilier.

Si les nuisances sont vraiment importantes et si vous ne prévenez pas l’acquéreur, ce dernier peut, par la suite, se retourner contre vous.

Bien sûr, le fait d’admettre un problème de voisinage fera probablement baisser le prix du bien. Baisse susceptible d’aller jusqu’à 20% dans les cas les plus extrêmes.

A plusieurs reprises, la justice a condamné des vendeurs qui n’avaient pas informé l’acquéreur de problèmes de voisinage conséquents.

Ainsi, dissimuler un trouble du voisinage peut s’analyser comme un vice du consentement, un défaut et une réticence d’information délibérée du vendeur.

Le plus souvent, les vendeurs sont alors condamnés à verser des dommages et intérêts à l’acquéreur au titre des préjudices subis ou bien à une réduction du prix de vente.

C’est notamment le cas à Metz. Le vendeur n’avait pas alerté l’acheteur de fortes nuisances : « bruits quasiment journaliers jusque tard dans la nuit, musique assourdissante dans la journée, canettes de bières déversées et jetées dans la cage d’escalier, dépôt de poubelles sur le palier, cris, crachats, flaques de bière et d’urine ».

La Cour de cassation (Cour d’appel de Metz, 21 janvier 2016 – n° 16/00015) a ainsi prononcé une réduction du prix de vente de 9000€ suite à la dissimulation de cette information de trouble anormal de voisinage.

Il semble qu’un signalement oral de potentielles nuisances ne soit pas suffisant pour couvrir le vendeur d’un bien immobilier. De ce fait, certains recommandent de faire figurer l’existence d’un tel trouble de voisinage dans l’acte de vente. Ceci dans le but de se « couvrir » vis à vis d’un possible recours ultérieur de la part de l’acheteur.

Conclusion

Si vous avez d’autres questions embarrassantes en tête, indiquez le moi en commentaire afin que je puisse y répondre lors d’un prochain article !



Alex de Discutons-Immo.fr

Alex, passionné par l’immobilier. Je partage sur ce blog les informations qui me semblent pertinentes et qui sont le fruit de mes propres interrogations, recherches et découvertes. En perpétuel apprentissage dans ce domaine, mon but est de démystifier le processus d’achat immobilier auprès du plus grand nombre.

Me contacter

3.5/5 - (8 votes)

Aidez moi à faire connaître ce blog !

2 réponses

  1. brovelli dit :

    Merci pour vos articles toujours très clairs. Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.